Home » Proposal » Sommes nous fait pour travailler dissertation proposal

Sommes nous fait pour travailler dissertation proposal

Sommes nous fait pour travailler dissertation proposal volonté de son maître

Bruno Guitton 20 Septembre 2011 Mthodologie

INTRODUCTION. LE TRAVAIL N’EST-IL QU’UNE CONTRAINTE.

– Historiquement, l’ensemble des Grecs tmoignent du refus en soumission cette dure contrainte du travail: seuls l’ensemble des esclaves travaillent et sont souvent considrs comme plusieurs instruments anims… Hors de question pour united nations homme libre de se mler de cette activit servile componen dfinition. Componen ailleurs, l’tymologie mme du mot travail fait rfrence united nations instrument de torture qui donnera lieu componen la suite united nations sens bien ngatif, celui d’une pnibilit, d’une peine ou peut-rrtre un d’un effort consenti contre boy gr. Contraints componen la recherche en satisfaction de nos besoins physiques, voire de nos dsirs, condamns religieusement au labeur pour le rachat du pch originel, prioritairement socialiss componen cette activit, gns dans notre aspiration au moindre effort componen l’agitation que le travail suppose, nous l’prouvons souvent comme united nations obstacle notre libert, united nations mal ncessaire, united nations simple moyen impos componen notre nature biologique ou peut-rrtre un la socit qui distribue chacun l’ensemble des fonctions. Chaque individu est donc celui qui, dans une perspective ou peut-rrtre un dans une autre, rencontre ou peut-rrtre un rencontrera le travail comme l’instrument de boy alination, de boy exploitation et en limitation mme de sa libert. Componen consquent, il semblerait bien qu’il soit en lui-mme et dans united nations premier temps, une contrainte qui empche tout choix de vie indpendant. Soumis aux rgles du monde social et conomique de notre activit professionnelle et insrs dans united nations tissu de relations hirarchiques incontournables, condamns united nations temps libre qui ne vise qu’ reconstituer nos forces, attachs la ncessit biologique de notre maintien en vie, nous subissons le travail comme liberticide.

Sommes nous fait pour travailler dissertation proposal un pour-soi grâce

Notre libre arbitre ne peut donc s’exercer sans pression dans la sphre du travail.Mais paradoxalement, il a volu et dans l’histoire, l’ensemble des revendications pour le transformer ont fait progresser sa perception. Si le travail exige toujours plusieurs efforts, ceux-ci peuvent tre aussi le fruit d’un investissement du travailleur dans une activit dont il espre tirer plusieurs bnfices qui ne se rduisent pas au seul salaire ou peut-rrtre un une rcompense matrielle. estime de soi, prise de conscience plusieurs facults de l’individu dans united nations travail pens dans sa dimension anthropologique, ralisation d’un pour-soi grce la transformation plusieurs matriaux naturels de l’en-soi, valorisation d’un sens de l’existence au cur en socit laquelle on veut prter service sont aujourd’hui l’ensemble des caractristiques d’un travail qui perd boy attribut de pnibilit. Cependant, cette signification, nettement plus positive, est gagner dans united nations processus de libration o l’objectif est de se rapproprier le travail dfini comme tant la disposition plusieurs hommes.

Mais le travail, rapidement synthtis dans deux de ses dfinitions reconnues, comme activit de transformation en nature, ou peut-rrtre un comme activit de production socialise dont la valeur est fixe componen united nations salaire ou peut-rrtre un united nations change, ne se rduit-il pas uniquement united nations instrument d’alination, d’exploitation qui nie toute possibilit l’homme d’tre libre et donc de disposer d’une manire autonome de lui-mme.

Sommes nous fait pour travailler dissertation proposal 20 Septembre 2011

INTRODUCTION. LE TRAVAIL PRIVE-T-IL L’HOMME DE SA LIBERTE.

Le travail est considr componen la majorit d’entre nous comme alinant, oppressant, et contraignant. Il impose plusieurs horaires, nous inscrit dans une hirarchie, et ne nous laisse que peu de temps personnel, temps d’ailleurs appel temps libre. Cette vision ngative d’un travail liberticide semble d’ailleurs confirme componen boy tymologie tripalium qui dsignait en latin united nations appareil form de trois pieux et destin entraver le mouvement plusieurs chevaux pour l’ensemble des ferrer. Componen la suite, ce mme instrument fut utilis comme united nations instrument de torture. Ainsi peut-on dire que le travail est historiquement une activit qui limite l’homme sa pure dfinition de producteur, le rendant servile, comme d’ailleurs le pensaient l’ensemble des Grecs et l’ensemble des Romains pour qui seuls l’ensemble des esclaves, vritables choses animes devaient travailler. Ici, l’homme est united nations citoyen libre qui consacre boy existence la politique tandis que l’esclave est united nations instrument de transformation en nature, dpendant de celle-ci et en volont de boy matre. Dans une perspective religieuse, il sera impos comme united nations chtiment qui nous contraint une vie de labeur (Cf. Gense 31,9). Dans une pense plus actuelle, il sera instance de socialisation pour neutraliser notre originalit et notre tendance vivre selon nos dsirs et notre volont propre. L’individu, effectivement, est l’ennemi du travailleur et il faut donc l’liminer au profit d’un tre socialis componen sa place au cur de l’appareil de production. Concrtement, on ne peut faire ce que l’on veut puisque le travail est l pour nous insrer dans united nations groupe avec toutes l’ensemble des contraintes que celui-ci possde. D’ailleurs, plusieurs sicles de lutte sociale semblent indiquer que l’on veut y chapper ou peut-rrtre un affaiblir la charge qu’il fait peser sur nous. Mais si cette vision est majoritairement partage, elle n’est tout simplement pas la seule. Certains affirment qu’il peut panouir l’individu, lui confrer une estime de lui-mme, dvelopper ses relations et enrichir sa pratique et ses connaissances, fruits d’une volont libre de le vivre positivement en faisant l’ensemble des tudes adquates, en le rflchissant et en l’orientant dans la direction d’une autonomie responsable. De plus, il semble produire une forme en conscience humaine en parvenant humaniser la nature comme s’il tait une caractristique essentielle de notre espce comme homo faber.

Alors, cette contradiction nous engage penser ce problme important: le travail, c’est dire cette activit de production plusieurs biens et plusieurs services rmunre componen united nations salaire, est-il ncessairement alinant, enlevant l’homme toute possibilit d’autonomie, d’exercice de boy libre arbitre. Est-il facteur d’esclavage ou peut-rrtre un au contraire d’une vritable mancipation de notre dpendance l’gard en nature. Mais au fond, la problmatique nous demandera de prendre position sur ce qu’il est vraiment: une activit de l’homme qui finit componen le dpasser cause de sa structuration dans le monde conomique capitaliste et technologique ou peut-rrtre un l’expression de boy intelligence et de sa volont de progrs?

Partager cet article


Share this:
custom writing low cost
Order custom writing
Order custom writing
Important Notice!