Home » Help & Assistance » Le nationalisme en france dissertation help

Le nationalisme en france dissertation help

Résumé de l’exposé

« Le patriotisme, c’est l’amour des siens. Le nationalisme, c’est la haine des autres. » Cette citation de Romain Gary permet de comprendre la subtilité qui existe entre le patriotisme et le nationalisme. En effet, même si ces deux concepts reposent sur l’idée d’un amour inconditionnel de la patrie, une recherche de gloire nationale et la volonté de protéger les intérêts nationaux, il existe une grande différence.

Alors que le patriotisme est toute forme d’attachement sentimental au territoire où l’on est né, le nationalisme est souvent considéré comme un patriotisme exacerbé à outrance, selon Raoul Girardet, il sert à désigner la préférence aveugle et exclusive pour tout ce qui est propre à la nation à laquelle on appartient.

Mais la meilleure définition du nationalisme vient de Maurice Barrès, un des pionniers du mouvement nationaliste, qui explicite dans un discours pour la troisième conférence de la Ligue de la Patrie Française le 10 mars 1899, que « le nationalisme, c’est de résoudre chaque question par rapport à la France » .

D’après ces définitions on peut voir à quel point il pertinent de distinguer ces deux phénomènes dans le temps en France, c’est-à-dire de déterminer quel moment est patriote et lequel est nationaliste, mais aussi la spécificité Française du nationalisme et du patriotisme. Pour cela, la période qui va de la défaite contre la Prusse en 1870 et l’entrée en guerre contre l’Allemagne en 1914 semble être la plus propice pour étudier comment le nationalisme s’est développé grâce au patriotisme dans cet entre-deux guerre.

Sommaire de l’exposé

  1. La défaite à Sedan et la perte de l’Alsace et la Lorraine en 1870 a traumatisé les Français, qui construisent, à travers la IIIe République, un véritable patriotisme
    1. Le traumatisme de la guerre amène les Français à exalter l’idée de patrie
    2. La politique républicaine participe à la construction d’un patriotisme exacerbé
  2. A partir de 1882, l’exaltation patriotique fait naître un nationalisme à multiples facettes qui détermine la politique française
    1. L’exaltation de la France ou le patriotisme républicain
    2. Le paroxysme du nationalisme ou le nationaliste conservateur
  3. Mais dès 1905, la perspective d’une guerre contre l’Allemagne fait renaître un élan patriotique tout en maintenant un nationalisme puissant
    1. Un antagonisme entre pacifistes et nationalistes
    2. Le réveil français et la convergence patriotique

Extraits de l’exposé

[. ] C’est aussi le moment où se concrétise le plus explicitement le nationalisme Français, qui trouve sa spécificité dans sa définition de la nation, c’est-à-dire, l’adhésion à une patrie avec laquelle on partage, je cite Fustel de Coulanges des intérêts, de l’affection, des souvenirs et de l’espérance Mais le patriotisme et le nationalisme ne sont pas des notions éphémères et ponctuelles dans l’histoire française, on les retrouvera au moment de la 2nde guerre mondiale. [. ]

Le nationalisme en france dissertation help France, thème favori

[. ] A l’humiliation de la défaite se sont ajoutées les clauses de l’Armistice signé en 1871 qui détermine l’annexion de l’Alsace et la Lorraine et l’occupation de la France jusqu’au remboursement d’une indemnité de 5 milliards. C’est un véritable traumatisme pour les Français qui avaient depuis la Révolution Française conscience de l’existence d’une nation et d’une patrie française.

Le nationalisme en france dissertation help la volonté de protéger

C’est à ce moment-là que naît un culte des provinces perdues la quête d’une nouvelle gloire française pour laver l’humiliation de la guerre et le repli français. La politique républicaine participe à la construction d’un patriotisme exacerbé La France doit donc avancer. [. ]

[. ] Finalement la République s’impose avec Thiers. Néanmoins, pour assurer l’adhésion des Français, les républicains construisent le régime en se fondant sur le principal sentiment de la population, à savoir le patriotisme. Ainsi, se met en place une véritable politique patriotique dans le but de renforcer les fondements de la République, mais aussi l’unité des Français. Le patriotisme d’Etat qui caractérise la IIIe République repose sur deux piliers. l’armée et l’école. Pour illustrer cela, on peut citer la devise de l’enseignement républicain donné par Jean Macé. Pour la Patrie, par le livre et l’épée Ainsi, le 27 juillet 1872 le Service militaire national devient obligatoire pour tous les hommes pour une période de 5 ans. [. ]

[. ] La diplomatie allemande va profiter du fait que les Français sont intervenus au Maroc pour mettre fin à l’anarchie régnante, acte interdit selon la lettre des accords d’Algésiras, pour contraindre la France à lui céder des compensations au Congo. Ces deux crises permettent au patriotisme de connaître une nouvelle jeunesse. La réactivation d’un sentiment de menace, la volonté de défendre la patrie se font sentir à nouveau. Le nationalisme est guerrier, les nationalistes veulent une revanche, au contraire le patriotisme est défensif, il réagit lorsqu’il y a un danger. [. ]

[. ] Par ailleurs, il est clair que ce nationalisme des nationalistes comme le qualifie Raoul Girardet est expressément xénophobe et antisémite, comme le prouve l’Affaire Dreyfus qui commença en 1894, où la forte mobilisation des ligues, notamment celle de Déroulède, démontre que la principale préoccupation de ces nationalistes est l’ennemi intérieur. soit les juifs, les francs-maçons, les apatrides Soit tous ceux qui pourraient être une menace pour l’unité de la France, thème favori des Maurice Barrès ou des Charles Maurras, en quelque sorte idéologues du mouvement nationaliste. Ainsi, le nationalisme est profondément ancré dans la société française, l’école poursuit son enseignement plus que patriotique et l’armée reste une institution admirée. Cependant, le renouveau des tensions franco-allemandes à partir de 1905 va faire réapparaître un patriotisme qui fera l’unanimité à l’aube de la guerre de 14. [. ]

À propos de l’auteur

Astrid S. étudiant Histoire contemporaine. XIXe, XXe et XXIe

Nationalisme et patriotisme en France de 1870 à 1914

Niveau Grand public Etude suivie sciences. Ecole, université Sciences Po

Descriptif de l’exposé

Date de publication 2010-05-23 Date de mise à jour 2014-07-18 Langue français Format

Type dissertation Nombre de pages 5 pages Niveau grand public Téléchargé 32 fois Validé par le comité de lecture

Nationalisme et patriotisme en France de 1870 à 1914


Share this:
custom writing low cost
Order custom writing
Order custom writing
Important Notice!