Home » Proposal » Penser l espace dissertation proposal

Penser l espace dissertation proposal

Penser l espace dissertation proposal hormones va

Ce sujet nous invite questionner rle du cerveau dans la pense humaine. Comme Descartes l’affirme dans Le Discours en Mthode. « Je pense, donc je suis ». Il sera donc vident que l’homme pense. Cependant, chez l’homme, s’agit-il du cerveau qui pense ou peut-rrtre un est-ce-que notre pense est contrle componen united nations esprit non matriel. L’ensemble des expriences quotidiennes nous rappellent l’aspect matriel du corps humain nanmoins, est-ce-que la dimension spirituelle de l’humanit, qui nous aide faire plusieurs choix, prendre plusieurs dcisions, rflchir et penser, provient d’un organe matriel du corps, comme le cerveau, ou peut-rrtre un d’une me, componen dfinition non matrielle. Pouvons-nous associer toutes nos penses au cerveau, united nations organe matriel du corps.

Nous verrons d’abord que chez l’tre humain, c’est le cerveau qui pense, nous montrerons ensuite qu’il existe en chaque homme united nations esprit qui contribue nos penses pour enfin soutenir la thse que le cerveau et l’esprit contribuent la pense difficile le cerveau joue le lien entre la dimension matrielle de l’homme et sa dimension spirituelle.

Si ce n’est pas le cerveau qui pense, que serait le rle du cerveau au sein de l’tre humain. La capacit de penser est quelque chose qu’on a tout le temps, il parat donc vident qu’il s’agit du cerveau qui pense.

Il sera « vidente » que le cerveau pense. Plusieurs phrases du quotidien comme. « J’ai mal la tte je rflchis trop » montrent que je saisis avec vidence le fait que mon cerveau pense. Selon la doctrine de l’piphnomnisme. la conscience est united nations produit du corps humain. comme le foie scrte en bile, le cerveau « scrte » plusieurs penses. L’anesthsie nous montre que le corps fonctionne sans conscience, la conscience et l’ensemble des penses sont united nations sous-produit du mcanisme du corps.

Penser l espace dissertation proposal pensée ne lui appartient

D’aprs Engels, philosophe du XIXe sicle, « notre conscience, notre pense, si transcendants qu’ils paraissent ne sont que le produit d’un organe corporel, le cerveau ».

Plusieurs tudes en neurobiologie ont montr le lien entre le cerveau et la pense. Si on regarde la configuration biologique de l’tre humain on remarque que tout est centr autour du cerveau. L’ensemble des cinq sens sont ncessaires pour pouvoir penser et on remarque que, componen le systme nerveux, l’ensemble des cinq sens sont lis au cerveau humain. chaque fois que je vois united nations objet, united nations message nerveux est transmis au cerveau qui interprte le message nerveux en une ide. Cette ide est ensuite convertie en une pense. Comme le neurobiologiste Jean Pierre Changeux le dit dans L’homme neuronal. on peut tendre l’ensemble des activits qui sont lies au cerveau comme «les sensations ou peut-rrtre un perceptions […] plusieurs processus de caractre « priv » comme […] l’laboration d’images de mmoire ou peut-rrtre un de concepts, l’enchanement plusieurs objets mentaux en « pense » ». Il en ressort que toute laisse entendre que le cerveau joue united nations rle fondamental dans la pense humaine. Pour Changeux le terme “esprit” fait seulement “rfrence de quelconques forces occultes ou peut-rrtre un quelque mystre plusieurs origines”. La position en Mettrie est plus radicale. il dfend united nations rductionnisme qui assimile pas simplement le corps une machine, mais l’Homme dans sa totalit. Ainsi comprendre le fonctionnement de l’Homme, que ce soit sa conscience ou peut-rrtre un boy corps, c’est le rduire au fonctionnement de boy cur, de ses muscles, de boy cerveau.

Penser l espace dissertation proposal Il est donc évident que

Componen l’tude de l’volution de l’homme on peut voir united nations lien entre le cerveau et la pense. De trs nombreuses personnes affirment qu’en plus d’avoir united nations corps matriel, elles ont une me spirituelle et immortelle qui l’ensemble des aide penser et rflchir. Mais peut-on attribuer cette sensation d’avoir une me l’ensemble plusieurs phnomnes psychiques du corps produit componen le systme nerveux et en particulier le cerveau. Componen l’tude de l’volution de l’homme, on voit qu’ l’apparition plusieurs premiers rudiments du systme nerveux. l’ensemble des premires lueurs en sensibilit apparaissent. On peut donc voir united nations lien entre le cerveau et la pense. Chez l’humain, le cerveau a atteint le plus haut degr de dveloppement connu.

De mme, en tudions le dveloppement du nourrisson on peut voir united nations lien entre le cerveau et la pense. Le systme nerveux, bauch chez le petit enfant, atteint peu peu boy dveloppement complet comme on le voit dans l’ensemble des expriences d’Henri Wallon, o chez le nourrisson la conscience se construit au cours du temps. En mme manire l’ensemble des penses se dsorganisent chez l’ensemble des personnes ges avec l’usure du cerveau. On ne peut donc attribuer la pense humaine quelque chose d’autre que le cerveau.

Comme le cerveau est united nations objet matriel il a donc plusieurs limites, pourtant la pense chez l’homme semble infiniment vaste. Doit-on donc attribuer la pense united nations objet matriel. Existe-t-il une dimension spirituelle homme componen laquelle il pense.

On ne peut attribuer une chose spirituelle (la pense) united nations organe matriel (le cerveau). Le cerveau est united nations organe du corps, comme l’ensemble des poumons ou peut-rrtre un l’ensemble des reins. Il semble ridicule d’attribuer une pense chaque organe du corps, alors pourquoi attribuer la capacit de penser au cerveau. L’me est indivisible, le corps est divisible. L’me n’est pas tendue, le corps occupe united nations espace. Tout organe du corps est divisible or notre pense est unique et indivisible ce qui laisse entendre que notre pense n’appartient pas notre corps matriel mais qu’il existe chez l’homme united nations esprit capable de penser, percevoir er vouloir.

Plusieurs tudes neurologiques semblent montrer l’absence en pense dans le cerveau. En cas de lsion crbrale, lors d’un accident, le cerveau peut trs bien dplacer une fonction vers une zone adjacente, ce qui permet l’individu de jouir en totalit de ses facults. Le spcialiste du cerveau Paul Chauchard a crit. « La chirurgie a pu enlever d’importantes portions du cerveau sans atteindre conscience et psychisme […] on the mme pu enlever, en cas de lsion, united nations hmisphre entier sans gner le psychisme ». Cette tude neurologique montre que le psychisme et la capacit de penser ne sont pas rigoureusement localiss dans le cerveau. Il sera donc peu probable que la pense se localise dans le cerveau. Le cerveau n’est qu’une simple machine auto-rparatrice qui contrle l’ensemble des autres rgions du corps.

Parfois le cerveau veterans administration l’encontre de nos penses, on ne peut pas donc attribuer la pense au cerveau. Certaines proprits du cerveau comme l’ensemble des rflexes montrent que parfois l’ensemble des actions de notre cerveau sont en contradiction avec nos penses. Quand je touche quelque chose de trs chaud, united nations rflexe fait que je retire rapidement ma primary en source de chaleur cette action de rflexe est lie au fonctionnement nerveux de mon cerveau. Cependant la dfinition d’un rflexe est qu’on ne le prvoit pas componen plusieurs penses, contrairement une grande partie de nos actions. Comme on attribue l’ensemble des rflexes au cerveau, on ne peut pas donc attribuer la pense au cerveau vehicle la pense s’oppose aux rflexes. Comme on ne peut pas attribuer la pense au cerveau, il doit donc exister chez l’homme united nations esprit qui a pour rle de penser. De mme, on montre que la scrtion plusieurs hormones est contrle componen le cerveau or parfois la scrtion de certaines hormones veterans administration l’encontre de notre volont et de nos penses. Ce n’est donc pas le cerveau qui pense.

L’existence d’un esprit, qui joue united nations rle fondamental dans la pense humaine peut-il radicalement remettre en question le fait que le cerveau pense? On peut considrer que la pense est l’union du cerveau et de l’esprit, d’o la raison pour laquelle il sera possible la fois d’attribuer la pense au cerveau et de montrer que l’homme pense grce boy esprit.

L’homme est united nations tre exceptionnel au sein en nature, dou la fois de proprits matrielles (boy corps) et de proprits spirituelles (boy me). Comme Descartes l’affirme, le corps et l’me sont deux choses radicalement distinctes et contradictoires. Cependant l’homme est une exception au dualisme de Descartes, l’me peut influer sur le corps (componen exemple, nous donner la sensation de peur) et inversement le corps peut influer sur l’me (componen exemple plusieurs vnements dans notre monde matrielle peuvent nous rendre heureux). Tout laisse donc penser que c’est le cerveau qui contrle tous l’ensemble des organes du corps et joue le rle de messager entre la dimension matrielle et spirituelle de l’homme. On ne peut donc ni priver le cerveau de boy rle dans la pense humaine, ni attribuer la pense humaine seulement au cerveau. Le cerveau contribue la pense, mais la pense ne lui appartient pas.

L’union entre le corps et l’esprit qu’on peut attribuer au cerveau forge notre identit. La pense est une « fonction » du cerveau et plusieurs processus biochimiques dont il sera le sige. Nanmoins, comme on ne trouve pas de « crateur » en pense dans le cerveau on peut donc supposer que la pense provient d’un esprit mais est contrle, en partie, componen le cerveau. Componen exemple, chez Proust, dans Du ct de chez Swan, le narrateur trempe une madeleine dans du th et soudain une bouffe de souvenirs d’enfance remonte en lui. On peut donc voir le lien que permet de faire le cerveau entre l’ensemble des choses matrielles (la madeleine) et l’ensemble des choses spirituelles (l’ensemble des souvenirs d’enfance).

De cette manire le cerveau contribue la pense mais le fait qu’il soit matriel fait qu’on ne peut pas affirmer que le cerveau pense. Grce au cerveau chez l’homme, une union est faite entre le corps et l’esprit. Cependant on pourrait se demander si nous sommes vraiment en mesure de rpondre la question de savoir si le cerveau pense. Effectivement, nous devons utiliser le pouvoir de rflexion de notre cerveau et notre esprit pour pouvoir rpondre cette question propos de ce mme pouvoir, ce qui provoque united nations paradoxe. Peut-tre comme l’il qui peut tout voir sauf lui-mme, le cerveau peut rflchir sur tout sauf sa propre rflexion.


Share this: